18/04/2012

Céré'Obs : pour suivre l'avancement des céréales

 

DSC_0058.JPGFranceAgriMer a mis en ligne un nouveau service internet ouvert à tous qui permet de suivre l'état d'avancement des cultures céréalières en France, du semis jusqu’à la récolte. Il s'inspire du « Crop Progress» mis en place par l'USDA, le département américain de l'agriculture.

 

« Céré'Obs permet d'évaluer de façon objective les conditions de croissance des céréales sur la base d'observations terrain, tout au long d'une campagne, indique FranceAgriMer dans un communiqué. Le but est de constituer une base de données publique, permettant à chaque opérateur de disposer d'indicateurs objectifs sur l'état des céréales ».

 

Trois types de publications hebdomadaires par culture sont disponibles :

 

- le tableau des stades de développement au cours de la semaine d'observation,

- le tableau des conditions de culture,

- le rapport de Céré'Obs sous forme graphique, retraçant l'évolution des conditions de culture et l'évolution des stades de développement de la récolte en cours, ainsi que l'évolution pluriannuelle des conditions de culture.

 

Un réseau d'observation

 

Céré'Obs concerne actuellement les cinq principales céréales cultivées en France : blé tendre, orge d'hiver et de printemps, blé dur et maïs grain. Les publications s'appuient sur un réseau de référents : conseillers de chambres d'agriculture pour l'essentiel mais aussi d'organismes économiques et d'instituts techniques.

 

Expérimenté depuis 2010, le programme Céré'Obs mobilise aujourd'hui onze régions représentant 70 % de la récolte nationale de blé tendre, 70 % de l'orge d'hiver, 75 % du blé dur, 90 % de l'orge de printemps et 75 % du maïs grain.

 

"Le réseau de notation permettra à terme de couvrir l'ensemble des grandes zones céréalières. Pour l'heure, les informations mises en ligne concernent les huit régions qui sont en deuxième année d'observation", précise FranceAgriMer

 

https://cereobs.franceagrimer.fr

 

(Photo JC. Ballandonne)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.